école du toucher coulée ! (dernière publication de l'école du toucher)

edt, le 4/07/2016

Bonjour tous et toutes,
Vous avez été informé et, pour un grand nombre, sollicité en mars dernier suite au constat de défaillance de trésorerie de la société SAS École du Toucher que j’avais créé en septembre dernier avec Anne Rivalland pour reprendre les activités de formation que je proposais depuis 2003 en libéral. Je me joins à Anne pour vous remercier de l’accueil qu’à reçu alors cet appel au secours qui bien qu’insuffisant en apport de trésorerie, nous a conforté dans la confiance que vous accordiez au projet comme aux personnes qui l’animaient.
La décision de déposer le bilan est apparue comme la seule raisonnable car, de minces capacités d’emprunt des 2 associés que nous sommes et votre solidarité n’auraient pas pu nous conduire assurément au dessein de cette société qui était en premier lieu un moyen initiant la transmission de la direction en d’autres mains que les miennes, aux côtés de ma toute nouvelle associée, Anne.
En effet, je projetais depuis 2012 de me concentrer sur mon activité de cabinet tout en continuant d’enseigner. Il me fallait juste un remplaçant pour assumer mes autres fonctions, sans même douter qu’il soi possible, de développer grandement ce centre de formation en regroupant des compétences qui pour un certain nombre ne caractérisent pas les plus abouties de mon éventail.
Cette démarche administrative a été effectuée le 09 mars dernier.
Depuis lors, tout se bouscule certes mais dans un réel sentiment de légèreté que procure le soulagement de cette administration qui reposait trop sur ma personne (une fois passées les démarches obligatoires comme le gros de celles uniquement volontaires…).
Pour venir enjoliver ce sentiment déjà bien agréable, je me trouve honoré de ce que les élèves de l’école les plus motivés se sont constitués en association dans l’espoir de voir perdurer la proposition de formation qu’ils avaient choisi. Je les ai soutenu, tout comme quelques autres formateurs du cursus en shiatsu, en m’engageant à poursuivre les activités de formation.
De plus, je leur ai proposé de profiter si ils le souhaitaient, des nom, nom de domaine et site Internet de l’École dut Toucher, des contenus pédagogiques, de l’équipe (partante) et des partenaires qui suivaient pour la plupart ; ainsi que de ma connaissance du métier et du marché (si voulue). Ils ont même bénéficié du soutien presque volontaire de ma chérie qui m’a supporté ou a plutôt supporté mon indisponibilité alors que je n’avais plus ce gros job !
« Ils sont fous ! Ils méritent pour cela tout notre soutien : des élèves qui se donnent les moyens de diriger le centre de formation parce qu’ils veulent profiter du cursus qu’ils avaient choisi !!! » Quel gage de bonne volonté comme de bonnes intentions !
Voici ce que j’en disais et pourquoi je les soutenais. C’est quand même bien plus crédible qu’une espèce d’association qui aurait été toute fantomatique avec un bureau du même genre et que quelques formateurs désireux principalement de conserver leurs revenus auraient piloté sans aucune supervision par une réelle instance décisionnaire.
Si vous avez bien remarqué le changement de temps dans l’expression ci-avant, c’est qu’il va falloir parler de cette association au passé. En effet, l’absence d’un soutien interne majeur (formateur travaillant à créer en douce sa propre école tout en affichant son soutien à l’association école du toucher) et épaulé d’un autre absent aux rangs des soutiens mais, externe lui (SPS qui est professionnel parce qu’il regroupe des professionnels du shiatsu), ont eu raison des bonnes intentions et bonnes volontés qui ont travaillé très efficacement dans l’urgence pour finir l’année scolaire et en engager une nouvelle qui n’aura pas lieu.
Tant d’énergie investie à ce structurer et à monter le projet court terme tout en projetant sur un moyen terme pour des personnes qui initialement étaient juste venus se former ; quel gâchis !

Mes excuses pour n’avoir pas plus communiqué durant cette période ; j’étais trop pris par l’organisation pour me projeter dans du positif, tant matériellement que moralement.
Mais j’y suis dans le positif ; et plutôt bien !
Pour ma part, outre le soutien durant le démarrage de leur projet, je déménage mon activité de cabinet pour la quatrième fois ; vos prochains rendez-vous de shiatsu à partir du 30 mai 2016 auront lieu au :
50 rue Fouré à Nantes
C’est entre le CHU et le palais des congrès.
Retrouvez le détail sur le site du cabinet nouvellement refondu pour l’occasion.
Je reste disponible pour des formations car, j’adore transmettre et crois le faire assez bien mais, ne suis pas prêt de remonter une école !
Anne, elle, s’oriente à compléter ses activités de formation en communication par une activité de terrain qui lui ira très bien c’est sûr !
Au plaisir de vous croiser à nouveau ou d’échanger avec vous quand vous le voudrez…
Merci encore
Ps : l’adresse davy@ecoledutoucher.com fermera bientôt aussi, pour me contacter par courriel à l’avenir, vous pouvez enregistrer l’adresse contact@christophedavy.fr dans vos carnets d’adresses et supprimer la première.

Christophe davy,
www.christophedavy.fr
02 85 52 05 45 50 rue Fouré 44000 NANTES SIREN : 448022830

Catégorie : Annonces, Dispensaire, Ecole du Toucher

Report de la formation – posture du thérapeute

edt, le 8/12/2015

Par manque d’effectif suffisant, le module intitulé posture du thérapeute est reporté au 17 mars 2016 soit, la veille du module de diététique en MTC.

Pour rappel :
Ce module est ouvert à tous les futurs praticiens, jeunes praticiens et plus confirmés s’interrogeant sur l’étique de la pratique.

Le module posture du thérapeute vise à :

  • formaliser le juste positionnement du praticien en thérapies manuelles
  • s’entretenir avec les patients sans jugement et dans le respect de leur intégrité
  • placer le conseil efficace

Il s’agira pour vous de Découvrir nos filtres de perceptions déformants et sortir du jugement pour :

  • Savoir pratiquer une écoute performante dans le non savoir
  • Trouver une saine distance

Pour en savoir plus sur ce module, retrouvez toutes les informations le concernant sur la fiche posture du thérapeute.

Catégorie : Ecole du Toucher, Les métiers du toucher
Mots clefs : , ,

calendrier des dispensaire enfin complété !

edt, le 2/11/2015

Certains l’attendais ce calendrier des dispensaires et, nous vous présentons toutes nos excuses pour ce retard. il est arrivé, tout chaud… à vos agendas ! et à bientôt

Catégorie : Dispensaire

Stage massage thaï confirmé.

edt, le 19/10/2015

Rien n’était joué d’avance et pourtant, voici que le stage de massage thaïlandais Rum Kan Nuad est confirmé. Quelques inscriptions tardives ont permis de réunir le nombre de stagiaires minimum pour maintenir cette formation.
Les chanceux qui souhaiteraient formaliser une inscription encore plus tardive peuvent donc le faire dès à présent et jusqu’au 09 novembre au plus tard.

Cette pratique de massage bien-être est l’une de celles que nous conseillons le plus couramment de suivre lorsque nous nous sommes interrogés sur les types de pratiques à proposer à vos futurs clients. Outre sa grande efficacité de relaxation et le relâchement durable ressenti à la suite d’une séance, ce massage bien-être se propose sur le vêtement. C’est toujours mieux de pouvoir proposer un type de massage qui peut se vivre habillé !

Suivez ce lien pour en savoir plus sur cette formation…

ATTENTION ! Ce stage pour avoir trop de similitudes pour des novices ne peut être suivi parallèlement à une formation en shiatsu avant d’avoir suivi 2 années de formation en shiatsu. Vous pouvez vous approprier ces 2 pratiques l’une à la suite de l’autre ou suivre le stage de massage thaïlandais à partir de la 3ème année de formation en shiatsu.

Catégorie : Ecole du Toucher
Mots clefs : , ,

Cours anatomie et physiologie niveau 1 doublé !

edt, le 19/10/2015

En raison d’un trop grand effectif, le cours d’anatomie et physiologie est proposé à présent sur 2 groupes. Tant mieux, nous n’avons plus aucun souci de planning incompatibles et, les personnes qui souhaitent encore s’inscrire le peuvent encore jusqu’à la reprise des cours à la suite des vacances scolaires pour débuter les 02 ou 09 novembre au plus tard.
Le 2ème groupe profitera également des cours le lundi matin de 8h30 à 13h00 à un rythme bimensuel tout comme le 1er groupe.
– 1er groupe : planning 100% compatible avec les cours de shiatsu 1ère année ;
– 2ème groupe, planning 100% compatible avec le massage thaÏ ;
– Toutes les autres formations proposent des planning compatibles avec les 2 groupes de ce module.

Pour rappel : ce module scientifique est exigé pour tous nos cursus en vue de se présenter aux certifications.

NB : le contrat individuel de formation en téléchargement (ici…) a bien été mis à jour en revanche, le site est prévu pour présenter un seul planning.

Catégorie : Ecole du Toucher
Mots clefs : , , , , , ,

La vérité sur le massage assis

edt, le 24/09/2015
Image massage assis

Cette pratique porte son nom pragmatique pour l’installation dans laquelle ce massage est proposé. Il est aussi nommé massage sur chaise pour le matériel _chaise à renversement_ sur lequel cette installation s’effectue. On peut également le trouver sous des marques déposées non citées ici…
Il puise ses sources dans des approches diverses de toucher professionnel : relaxation, massage ou shiatsu de styles différents.
Il doit la majeure part de son succès à sa visibilité puisque nous pouvons le pratiquer en tous lieux ou presque et en toutes circonstances ou presque. Il est donc commode de vous le montrer… Et c’est même de le voir qui va vous attirer !
L’attractivité de cette pratique est bien son atout principal si ça n’est le seul.

En effet, il permet de susciter l’envie d’être touché par un professionnel dont l’exposition rassure une personne qui n’a pas l’habitude ou n’a jamais même franchi le seuil d’un salon pour y demander à être massée. Les habitués eux peuvent également être tentés de découvrir les mains d’un praticien encore inconnu.
Voilà pourquoi le massage sur chaise ou massage assis est par excellence : le massage « carte de visite » !

Mais, les centres de formations aux métiers du toucher qui vous proposent de vous y former ne devraient pas vous faire miroiter des profits importants avec des contrats juteux signés auprès d’entreprises pleines à craquer de financements abondants au services du bien-être de leurs chers employés.
Des contrats signés auprès d’entreprises existent bien. Ils devraient même être très chers puisqu’ils sont si rares…
Encore faut-il avoir le réseau qui pénètre les quelques entreprises qui peuvent les financer. Puis savoir habilement le faire fonctionner pour obtenir un rendez-vous auprès du décideur et faire sauter le champagne ou le cidre lorsque très exceptionnellement un contrat peut s’envisager voire se conclure.
Et oui, les crises successives ont grandement diminué les enveloppes allouées à ces budgets devenus peaux de chagrin. Et le nombre croissant d’indépendants proposant isolément ces services a fait chuter les prix. Seuls quelques anciens bien organisés (regroupés le plus souvent) et sachant parfaitement cibler et se maintenir sur leur positionnement de marché continuent de faire choux gras, au service d’entreprises qui le peuvent.

De plus, rares sont aussi les entreprises convaincues d’œuvrer par là pour le bien-être de leurs employés. Les dirigeants savent pertinemment ou l’apprennent rapidement en observant l’usage de telles prestations que le bien-être n’est pas amélioré du tout pour les quelques employés qui profitent de ces prestations offertes pourtant.
Ceux sont toujours les mêmes employés qui se rendent sous les mains du ou des intervenants et à leurs dires, plus pour échapper au travail ou à la monotonie de la pause que pour les bienfaits de la pratique même si elle peut être bonne et réellement faire du bien un moment. C’est donc loin de bénéficier à tous les employés !
Les bienfaits de ces massages tant sur le corps que pour diminuer le stress et augmenter la concentration au travail sont si peu durables qu’aucun investisseur digne de cette dénomination n’ira envisager la dépense pour en attendre un retour sur investissement.

Le véritable intérêt de l’entreprise qui peut investir un contrat de prestations de massages assis pour ses employés vise à la communication interne qui cloue le bec des employés et autres syndicalistes avec « le poids de l’investissement pour le bien-être des employé ». Au besoin, cet outil de communication interne pourra même être repris sans trop d’effort et avec parcimonie pour que ça se sache à l’extérieur tant il est vrai que l’entreprise « machin » prend autant soin de ses employés que de ses clients et fournisseurs.
Pour autant, il n’y a rien de mal à tout ceci, tant que personne n’est dupe !
Le réel marché de l’entreprise encore peu exploité par nos praticiens de massages bien-être est plutôt celui du cadeau que l’entreprise va pouvoir accorder à un client ou fournisseur important. Ici aussi, il vaut mieux s’organiser pour assurer des prestations réactives, luxueuses (un décorum portatif s’impose) et des mains expertes car il ne s’agit pas de décevoir…

En conclusion, la vérité sur le massage assis est que ce dernier a beaucoup d’avenir car il permet aux jeunes praticiens de se faire connaître en sortant de leur cabinet qui sent bon la peinture et ainsi proposer à ceux que leur premier contact aura encouragé les autres prestations à découvrir chez eux plutôt que chez un autre qui ne s’était pas montré. Il permet également d’inviter des personnes qui n’y avaient pas pensé encore, à essayer de goûter à une pratique de toucher professionnel.
Et c’est déjà beaucoup.

Peu importe donc, les marques déposées, les accroches lucratives, ce massage vous apportera d’abord un excellent moyen de rencontres.

Catégorie : Les métiers du toucher
Mots clefs : , , ,

Débuter avec peu de frais fixes.

edt, le 31/08/2015

Un conseil récurrent aux porteurs de projets de pratiques professionnels dans les métiers du toucher.

C’est peut-être tout simplement le bon sens pour certains mais, en voyant chaque année des professionnels fermer boutique un ou deux ans après leur ouverture, il est peut-être bon d’en faire le rappel. Rien ne sert de voir les choses en grand ; le grand s’offrira de lui-même plus tard.

Chaque année les centres de nos villes voient s’annoncer sur des vitrines l’ouverture d’un salon de massages, de shiatsu ou de réflexologie plantaire. Chaque année malheureusement, des annonces de locations sur certaines vitrines nous informent qu’un tel vient de cesser son activité.

Ceci n’est pas inéluctable ou aléatoire. À compétences égales, le praticien qui se met en frais cours bien plus de risques de ne pas suffisamment vite se développer pour absorber tous ces frais :
– Droit au bail souvent très cher ;
– Bail trop contraignant (préférez les baux pro aux baux commerciaux) ;
– Loyer trop élevé (évitez les pas de portes souvent chers et bruyants) ;
– Enseigne et support de communication chers bien que très jolis parfois…

Nous conseillons à nos stagiaires de se projeter dans un démarrage d’activité le plus zen possible avec les frais qu’ils pourraient supporter même si un ou deux mois laissaient l’agenda désert. Un bon moyen d’y parvenir sauf à être en capacité d’acquérir son lieu de travail au content, est de s’associer pour partager à plusieurs un petit local permettant d’installer une pièce de travail que des praticiens de même pratique ou de pratiques complémentaires peuvent partager en mutualisant un agenda d’occupation de la salle. Deux à trois débutants sur un seul espace de travail adapté peuvent travailler sans se gêner pendant deux ans ou plus avant que de bloquer l’agenda. Lorsqu’ensuite l’un des praticiens se sent à l’étroit car, il voudrait pouvoir proposer des rendez-vous plus nombreux et que la disponibilité de la salle ne le permet dans un délai qui lui semble raisonnable pour ses clients, il sera temps pour lui de quitter ce premier cabinet.
Ce premier cabinet n’est en rien obligé de constituer un pas de porte avec le loyer qui l’accompagne (souvent jusqu’à un tiers plus cher en fonction de la surface) et encore moins si il faut emprunter une somme importante pour acquérir un droit au bail.
En réalité, un appartement de type 1 dans un immeuble bien placé où la copropriété accepte la présence de professionnels fera assurément un bon lieu de travail. Si en plus c’est au calme tant mieux !

Les associés peuvent également mutualiser leurs moyens pour s’offrir de bons supports de communication. Un logo, un site Internet, une plaquette, un stand dans un salon professionnel, sont autant de supports incontournables et onéreux. Partager les frais aussi sur ces grosses factures augmentent d’autant les chances de réussite de l’activité.

D’autres choix de gestion sont essentiels à garantir votre projet. Nos cursus comprennent systématiquement un module nommé de la formation à l’activité qui vous guide de l’élaboration de votre projet au contenu de votre premier support de communication en passant par le choix de votre statut professionnel, la relation clientèle et tous les autres aspects liés à nos métiers.

Le reste dépend surtout de la qualité de votre formation qui seule vous apporte les compétences propres à satisfaire votre clientèle ou patientèle… Ils sauront bien vous le rendre en vous indiquant comme un professionnel fiable !

Catégorie : Ecole du Toucher, Les métiers du toucher
Mots clefs : , ,

Les prochaines dates du dispensaire

edt, le 16/07/2015

Voici les dates de vos séances pour la rentrée :
11 septembre 2015 massage relaxant
12 septembre 2015 shiatsu
19 septembre 2015 massage thaï
28 septembre 2015 shiatsu
Yann notre nouveau coordinateur répond à vos demandes de rendez-vous par téléphone.
à bientôt

Catégorie : Dispensaire
Mots clefs : , , ,

Nouvelle organisation au bureau

edt, le 15/07/2015

À partir du 20 juillet 2015 :
Pour vous permettre de nous joindre plus aisément, nous modifions nos horaires de permanence téléphonique et d’accueil au bureau. Désormais, vous pourrez nous joindre du lundi au jeudi de 9h30 à 12h00.
Comme toujours, en cas de non réponse, nous sommes peut-être en ligne aussi, n’hésitez pas à nous laisser un message.

Catégorie : Ecole du Toucher

Enfin une réforme en accord avec les exigences de nos métiers !

edt, le 18/05/2015

Tout aussi courageusement que discrètement, profitant d’une refonte bien que tardive du programme de la formation en shiatsu par les écoles accréditées FFST, la FFST vient enfin d’imposer que toutes les écoles devront proposer leur cursus en shiatsu en un minimum de 4 années scolaires. Il était temps !

Nombreux étaient les formateurs à réclamer ce changement car, tous ceux qui ont pu pour étoffer leur contenu, passer leur cursus de 3 à 4 années ont pu apprécier la différence notables sur la maturation des praticiens, leur habileté tant sur la pratique que sur tout le contexte de la relation aux patients sans compter le temps supplémentaire de formation que cette disposition offre potentiellement. L’école du toucher en fait partie depuis 2009.

Nous pouvons encore attendre quelques changements qui je l’espère ne tarderont pas autant comme :
L’obligation d’ouvrir en extension de la formation, des dispensaires. Cette possibilité de mise en situation professionnelle plutôt réalistes offrira à tous les futurs praticiens une réelle expérience professionnelle avant de franchir le pas de la création de leur propres patientèles. De cent à trois cents heures de pratique en dispensaire pour y recevoir des patients aux attentes similaires à celles de nos cabinet permettent d’assoir l’acquisition des compétences afin de ne rien perdre de l’enseignement reçu en cours. La supervision de ces pratiques et le débriefing collectif garantissent aux stagiaires une consolidation des acquis et l’adaptation de leur pratique dans une démarche thérapeutique affinée. La tarification significative de ces séances imposent aux futurs praticiens comme aux formateurs, la conduite de séances efficaces pour répondre aux attentes et besoins des patients qui ne sont pas alors justes des personnes de l’entourage donnant de leur temps pour l’entraînement personnel des stagiaires. C’est ce que mes collaborateurs et moi-même constatons depuis 2005 que l’école du toucher propose des séances supervisées de shiatsu; le jeu de la concurrence ne permettant pas de faire supporter ce temps par les stagiaires, ces séances sont entièrement financées par les patients qui nous font confiance.

Un autre point primordial sur lequel la FFST a malheureusement reculé depuis la dernière préparation d’un dossier RNCP en 2010 : le volume horaire de formation. Alors acté en réunion des centres de formation sous la direction de Rolland San Salvador décédé depuis, toutes les écoles accréditées FFST auraient dû à la rentrée 2013 proposer des cursus de formation au shiatsu pour au moins 700 heures de formation à la pratique du shiatsu (hors cours scientifiques anatomie, physiologie et pathologie, PSC1…). Il se trouve que ce dossier n’a toujours pas été conduit à terme donc n’a encore jamais été soumis à la CNCP. Le volume horaire d’un cursus FFST est toujours de 500 heures de formation à la pratique du shiatsu. Ainsi, les centres de formation devant glisser de 3 à 4 années scolaires ne sont pas tenues de proposer à leurs stagiaires de contenus plus consistants. On traîne et en attendant, des futurs praticiens seront toujours formés un peu trop hâtivement. In fine, c’est l’usager final qui pourra en pâtir. Pour son compte, l’école du toucher n’avait pas attendu cette démarche de M San Salvador pour aller vers une proposition de formation étoffée et proposait dès septembre 2012, 714 heures de formation au shiatsu.

Enfin, S’il faut souhaiter un changement important de plus c’est pour éviter que des élèves ou stagiaires se voient floués par des enseignants se trouvant proches de leur domicile et/ou proposant des formations sur un mode d’organisation du temps plus aisé que d’autres, mais qui pour des raisons économiques uniquement, constituent des cours en double niveau voir plus encore. Il s’agit là de cours qui coûtent quel qu’en soit le prix de vente, trop chers car, la disponibilité du formateur n’est pas pleinement consacrée au niveau pour lequel on paie sa formation. La meilleure formation n’est pas toujours proposée au prix le plus bas, à 2 pas de chez soi ou le week-end !

Catégorie : Ecole du Toucher, Les métiers du toucher
Mots clefs : , ,